la maison enneigée au Canada

C’est au Canada, sous la neige, que l’on va rencontrer une famille qui parle des buts de la vie et des résolutions des touts petits.
Avez-vous envie de les connaître ?

Si vous avez envie d’ écouter la suite Feux d’artifice, petits et grands buts” cliquez sur l’image juste en dessous:

Podcast cliquez juste en dessous


Bonne nuit.

Elisa la fée

Lorsque vous aurez ouvert le conte, s’il vous plait appuyez sur le petit pouce bleu vers le haut, si vous avez aimé et abonnez vous.
Merci

Voici le texte que vous pouvez lire vous même à vos enfants parce que aujourd’hui c’est noël.

Oui !!!
Attention, ce soir, je vais t’inviter à te blottir au fond du lit et tu vas écouter l’histoire qui se passe au Canada, dans un endroit où il fait très, très, très froid et où il neige.
Dans cette histoire, tout est immaculé de blanc, il y a de la neige partout. On entend juste les craquements du bois et de la neige.
Et dans ce pays-là, il y a un petit village, avec des maisons, avec des cheminées qui fument, et la neige est posée sur les maisons. Elle recouvre tout, d’un petit manteau blanc.

la maison enneigée du Canada
la maison enneigée du Canada

Dans ce petit village, il y a une maison où l’on peut voir par la fenêtre et de lumière un peu rouge-orange. C’est la lumière qui se reflète du feu de bois.
Et à l’intérieur de la maison, devant le petit feu de bois il y a une famille. Une famille qui écrit sur un cahier.
Ils écrivent toutes les choses qu’ils aimeraient faire pour devenir meilleurs.
Depuis des générations dans cette famille, on répertorie toutes les choses qu’on peut faire pour devenir meilleur.

À ton avis, toi, qu’est ce que tu peux faire pour devenir meilleur Léopold ?
– faire de l’escrime.
– faire de l’escrime ? Très bien et quoi d’autre ?
-Faire des dessins, faire du Karaté et planter des arbres !
-Et quoi d’autre ? Qu’est-ce qui peut te rendre meilleur ?
-M’entraîner à faire des roues et aussi à mieux lancer les boules dans Pokémon go pour mieux les attraper.
-Et voilà, c’est superbe, quand on s’entraîne, on y arrive bien. On devient meilleur.
-Est-ce que apprendre c’est important pour toi ? Ça te rend meilleur ?
-Oui apprendre plein de choses !
– Est-ce que faire des jeux ça te rend meilleur ?
-Oui !
-Ha ! C’est superbe ! Merci Léopold.

Léopold et la bibliothèque
Léopold et la bibliothèque


Et bien dans cette famille, il y avait des milliers de cahiers qui constituaient une énorme bibliothèque. 
Cette bibliothèque n’était faite que de cahiers et les gens marquaient dessus tout ce qu’ils devaient faire pour devenir meilleurs. Et une fois qu’ils l’avaient fait, ils marquaient un petit cœur à côté de leurs écrits pour montrer qu’ils avaient réussi. Ça voulait dire que leur cœur avait dit oui à cette envie, et qu’ils avaient réussi à la réaliser.
Plus les cahiers avaient de cœurs posés dessus, plus les cahiers étaient importants et appréciés par les gens de la famille.


Les soirs où ils ne savaient pas quoi faire, ils se réunissaient tous autour du feu, et ils regardaient les vieux cahiers, ces cahiers qui montraient les grandes réussites de la famille : les plus grandes choses qu’ils avaient réussi à faire.

cœur sur cahier
cœur sur cahier

Et cette famille avait toujours envie de se découvrir les uns les autres. 
Dès que les enfants étaient en âge de lire, on leur montrait les cahiers et ils pouvaient dessiner dessus.
Il y avait des histoires d’enfants délicieuses, et quand les petits enfants arrivaient à écrire eux-mêmes, avec leurs petites mains, c’est eux qui commençaient à écrire leur propre cahier.
C’était le moment le plus important de leur vie dans cette famille. On faisait une fête pour cela. C’était une tradition que les anciens transmettent aux petits nouveaux toutes leurs connaissances. 

Ecrire
Ecrire


Ce soir-là, le soir où l’on s’est approché de la fenêtre, 
-Tu t’en souviens ? Quand on a vu cette belle lumière ?
Il y avait mamie Nova, avec Léopold, mais oui, c’est toi ! Et Valérie et sa tante. 
Ils étaient autour du feu, avec une petite table, chacun devant son cahier.
Chacun d’entre eux était en train de dessiner, de d’écrire de la musique, ou d’écrire, de penser ou d’échanger des paroles.
Et une des grandes questions de la grand-mère fut :
-Léopold, est-ce que tu sais ce que c’est qu’une résolution ? 
-Oui, ha bon, qu’est-ce que c’est ?
-C’est quand on résolu des choses !
-Quel genre de choses ?
-Des choses…
-Des problèmes ?
-Oui, c’est quand on résout des problèmes !
-Ah oui, c’est bien ça une résolution ! Et toi, tu as une résolution en ce moment ? 
-J’aimerais bien me laver pas beaucoup les dents !
-Tu aimerais bien te laver pas beaucoup les dents? Ha !
-Pas beaucoup ou un peu plus ?
-Bof, pas beaucoup !

-Et qu’est-ce que tu pourrais trouver pour euh… ?
-Je pourrai manger très peu de sucreries…
-Est-ce que tu as d’autres résolutions ?
-Non !
-Est-ce que tu aimes jouer ?
-Est-ce que jouer, c’est une résolution ?
-Oui !
-Et qu’est-ce que tu fais pour réussir à jouer ?
-J’utilise mes petites « mainsmains » !
-Tu utilises tes petites « mainsmains » ?
-Et qu’est-ce que tu te dis dans ma tête quand tu vas jouer ?
-Que c’est trop cool !
-Est-ce que ça te fait du plaisir ?
-Oui, ça me fait du plaisir ! Donc, en fait, pour faire une résolution, il faut jouer et avoir du plaisir ? 
-Oui !
-Oui, génial, il faut avoir du plaisir !
-Il faut avoir du plaisir !
Merci Léopold. 

Et Valérie demande à sa grand-mère :
– Grand-mère, on écrit beaucoup de choses dans ces cahiers, mais c’est pourquoi faire ?
-Quel est mon but dans la vie ?

Valérie dans la bibliothèque
Valérie dans la bibliothèque


La grand-mère était très embêté, elle est allée chercher dans tous les cahiers, et elle lui a dit :
-Ma petite fille dans la vie il y a des milliers de buts et tu peux choisir celui que tu veux.
Il y a aussi des buts qui ne sont pas pour toujours, des buts qui durent très peu de temps et des buts qui durent toute ta vie.
C’est ce que j’appelle les grands buts et des petits buts.
-Par exemple pour moi, dit sa grand-mère, mon but, c’est de faire pousser les arbres et d’en planter partout dans la terre entière des arbres toujours différent des arbres qui donnent des fruits des arbres qui sont jolis qui donne des fleurs et je les accompagnerai bien de toutes sortes de plantes d’herbes et de fleurs des arbres qui donne pleins de fruits aux gens.
Un autre de mes buts, c’est de faire pousser la beauté chez les gens, de travailler sur des belles choses parce que tu sais la beauté ça peut sauver des vies !
Un autre but ça pourrait être aussi d’avoir des enfants, comme ça, tu peux leur transmettre tous tes buts.
-Et toi, c’est quoi ton but ?

Tous les buts sont différents !
Il y en a qui ont des buts de voyages, d’autres veulent dominer les autres, d’autres veulent apprendre des milliers de choses. 
Chacun a son propre but dans la vie.
C’est comme un feu d’artifice d’idées géniales, où chaque petite chose qui brille est un but différent.

Feux d'artifice de buts à réaliser
Feux d’artifice de buts à réaliser


Alors si tu veux, toi qui as des milliers de cahiers sur les murs, tu peux choisir les cahiers que tu veux.
Maintenant que tu sais lire et soit tu peux lire les buts des autres et les copier soit tu peux choisir ton propre but, qui n’existe pas encore, suivant ce qu’il y as dans ton cœur, ce qui te motive. 
-Merci grand-mère, dit Valérie.
-Je vais regarder et moi, j’aime bien dessiner, et j’aime bien aussi être belle, élégante. J’aime bien sentir bon, j’aime bien découvrir des nouveaux endroits, rencontrer des nouvelles gens, me faire des amis. 
Ho, mais j’aime beaucoup beaucoup de choses.

J’ai des milliers de buts, ça va être difficile à choisir grand-mère.
Sa grand-mère lui dit :
-Quel que soit le but que tu décideras de prendre, ce sera le bon, mais peut-être que tu ne le sauras pas tout de suite. Tu le verras plus tard, lorsque tu te retourneras et que tu regarderas sur tes petits cahiers, tu verras alors que tu ne t’étais pas trompé. Fais confiance…
Ainsi, Valérie parut très très apaisée et elle choisit le premier but qu’elle avait trouvé dans son cœur.
Et ce but, c’était de rêver qu’elle était heureuse assise sur une petite balançoire, dans sa robe bleu nuit, au coucher du soleil à se balancer en chantant, en écoutant la nature en sentant les odeurs et en profitant de la vie.

Balançoire
Balançoire

 Sa tante Lucette et son frère Léopold, qui avaient écouté toute la conversation, lui dirent :
-Mais Valérie, maintenant que tu as décidé de ton plus grand but à atteindre comment vas, tu faire pour aller jusqu’au bout ?
-Euh, je pense, je peux me forcer, dit Valérie, mais en me forçant, je ne sais pas si je pourrais aller jusqu’au bout ? 

Et sinon, je pourrais aussi peut-être le faire avec amour et avec douceur. 

Peut-être même que je pourrais me faire aider par d’autres personnes et faire participer les autres à mes buts à mes rêves.
A ce moment là, elle dit :
Et si je faisais de mon but, un jeu, où l’on joue à plusieurs ? Avez-vous envie de m’accompagner ?
-Oui ! Bien sûr ! On a tous envie de t’accompagner ! Dirent Léopold, Lucette et sa grand-mère.
-Et nous ferons ce jeu au fur et à mesure des joies rencontrées, en ajoutant des histoires et des cœurs sur nos cahiers.
Valérie commença à écrire son rêve sur son cahier. 

le cahier de Valérie
le cahier de Valérie


Ce qu’elle avait choisi et tout ce qui allait arriver plus tard avec l’envie immense d’ajouter déjà des cœurs à côté.
Ils écrivirent tous très longtemps, très longtemps et très tard.
Lorsque le rythme des bâillements vinrent les accompagner, la cheminée était encore chaude, l’odeur du feu de bois leur chatouillait les yeux et il se dire « bonne nuit » avant de se séparer pour dormir en toute confiance d’un sommeil chaud et entourés de toute cette neige blanche qui éteignait les bruits au-dehors. 
Bonne nuit,

Cette histoire participe l’ évènement inter blogueurs, dont le thème est “Devenez meilleur”
Sur le blog https://devenez-meilleur.co/ je vous invite à lire mon article favori: Comment trouver le sens de votre vie en 20 minutes environ ?

On aura plaisir à vous lire dans nos commentaire, votre avis nous intéresse grandement !

Si vous avez aimé , partagez nous avec vos amis!

Je vous invite à découvrir également
“le conte de la tribu des têtes d’ananas”
cliquez ici: https://les-contes-qui-attirent-le-sommeil.com/les-contes-qui-attirent-le-sommeil-et-la-tribu-des-tetes-dananas/

Si vous avez aimé l' article vous êtes libre de le partager!
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rejoindre la conversation

12 commentaires

  1. Mon petit garçon de 6 ans a beaucoup aimé écouter cette histoire. Lorsque je lui ai demandé ce qu’il en a retenu, il m’a répondu “c’est chouette d’avoir un cahier des rêves”. Merci pour ce beau partage et belle année à vous !

    1. Merci pour ce retour qui m’ est précieux, les enfants sont merveilleux, “un cahier de rêves” c’est beau! très beau résumé de l’ histoire.
      Belle année 2021

  2. Merci pour cette très belle histoire, qui parle aussi bien aux petits enfants qu’aux “grands” enfants que nous sommes 😉 Elle transmet de beaux messages ! L’enregistrement avec la voix de Leopold est extra.

    1. Merci, et merci de nous rappeler que quelque soit l’âge nous avons tous une parcelle d’imensité prête à rêver.A bientôt.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :